Jour

Christophe Pilckmann - Steinfeld (D) (Tous les jours)

Né à Bonn en 1565, il entra à l’abbaye de Steinfield en 1585. C’était l’époque ou l’abbé Lohel de Strahov venait chercher de l’aide dans l’abbaye-mère de Steinfeld pour faire revivre son abbaye. Pilckmann fut envoyé à Prague en 1589 avec quelques frères, pour aider à y restaurer la vie religieuse, après les désordres suscités par les Hussites.

Revenu à Steinfeld en 1592, il devint curé à Erp, puis maître des novices en 1594 et prieur en 1602. Au tournant du siècle, l’abbaye d'Arnsberg était sur le point d'être supprimée. Le prieur Christophe y fut envoyé en 1603 et y introduisit une réforme de la discipline religieuse.

Enfin, ses frères de Steinfeld le choisirent comme abbé en 1606, et pendant vingt-trois années, il gouverna son abbaye, inculquant la piété et stimulant les études. A cet effet, il fonda, en 1615, un collège norbertin à Cologne, dans le refuge de Steinfeld. Il se démit de sa charge en 1630 et passa les dernières années de sa vie fructueuse dans la prière. Il mourut saintement le 22 février 1637. Ce digne fils de saint Norbert doit être cité parmi les plus fameux prélats de notre Ordre. Partout où il fut envoyé, il restaura la discipline régulière et introduisit la ferveur religieuse. Il composa l’histoire de la vie, des actes et de la mort de plusieurs élus de Dieu, entre autres de saint Norbert, saint Frédéric, saint Herman-Joseph et saint Godefroid. Il écrivit aussi un Paradisus religiosae voluptatis et une Vitae religiosae typica descriptio. Il n’a pas épargné sa peine pour récupérer les monastères de Saxe, tombés dans les mains des luthériens.

Pius van Aken - Bern (NL) (Tous les jours)

Lambert van Aken est né le 7 septembre 1876 à Terheyden. Après avoir achevé ses études secondaires au gymnase de Heeswijk, il reçut l’habit blanc et le nom de Pius en 1894 à l’abbaye de Berne. En 1900, il fut ordonné prêtre. Dès avant l’ordination, il était rédacteur de Het Offer (« Le sacrifice »), l’un des élèves les plus doués de Gerlac van den Elsen et, plus tard, l’un de ses disciples les plus fidèles : ce que van den Elsen fit pour les agriculteurs, van Aken le fit pour les patrons. A Berne même, Pius fut d’abord professeur au gymnase, ensuite lecteur en morale, très apprécié des jeunes frères. De 1908 à 1919, il fut prieur de l’abbaye.

A partir de 1905, il travailla à l’organisation des patrons catholiques des Pays-Bas, en commençant par ceux de l’industrie du cigare. Ainsi naquit l’Association générale du patronat catholique. Van Aken fonda ensuite et rédigea leur journal patronal. Mais il était prêtre pour tous, et se souciait autant des travailleurs et des agriculteurs. Le problème de l’alcoolisme était alors un véritable fléau, et le religieux fonda, en 1908, au diocèse de Bois-le-Duc, une association appelée « Saint-Cassien » en vue de combattre l’alcoolisme dans l’enseignement et l’éducation. En 1913, il reçut une lettre d’encouragement du pape Pie X, ainsi que sa bénédiction apostolique pour son engagement social auprès des travailleurs et de leurs employeurs. En 1921, Pius van Aken devint président du conseil général des Travailleurs catholiques et président général de l’Action catholique sociale des Pays-Bas.

En 1926, son abbé lui proposa de devenir curé de Vlijmen. Pius van Aken se révéla un véritable curé prémontré, mû par un amour particulier pour la liturgie. Il édita un guide pour la Semaine sainte selon la liturgie de l’ordre de Prémontré. Il écrivit également une pièce de théâtre, La vie de saint Norbert. Les prêtres du doyenné de Heusden l’élirent comme leur délégué au synode diocésain. Le Père van Aken décéda inopinément le 22 février 1938. Il avait déployé infatigablement ses talents, s’était donné corps et âme à la tâche fertile mais rude de prise de conscience des catholiques néerlandais de leurs devoirs et de leur vocation.

Catégories

Recherche d'événement

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par emaillogonormandiequalitetourisme logoabbayesnormandes