Cette rubrique propose de courtes rencensions des livres lus par la communauté au réfectoire.

Nous avons lu avec plaisir Une histoire des papes de Pierre à François (Lessius, 2016, 399 pages) de John O’Malley, jésuite américain qui est en passe de devenir le plus lu des historiens de l’Eglise, après deux livres à succès, l’un sur le concile de Trente et l’autre sur Vatican II. Son Histoire des papes est une fresque enlevée, un portrait à la diable (si l’on ose dire) des 266 hommes qui se sont succédé sur le trône de saint Pierre.

Lire la suite : "Histoire des papes" - J. O'Malley

2016 08 05 ZacheeLe Pape François aurait-t-il lu cet ouvrage de Pierre Coulange ? En effet, dans son homélie prononcée à l'occasion de la messe d'envoi des JMJ de Cracovie, le Saint-Père est revenu sur cet attachant personnage de Zachée. Il a relevé les trois obstacles qui auraient pu empêcher Zachée de rencontrer le Sauveur, c'est-à-dire de ce qui aurait pu le détourner de « l'accueil du salut » :

2016 03 30 acedie JC NaultDans l’introduction de son ouvrage, dom Jean-Charles NAULT, abbé de l’abbaye bénédictine de Saint-Wandrille, explique au lecteur ce qui l’a conduit à creuser le thème de l’acédie : « la plupart de nos contemporains ignorent tout de l’acédie. […] Pourtant, si le mot acédie a été oublié, le phénomène qu’il recouvre, lui, n’a pas disparu » (p. 11). Ce petit livre, qui reprend le sujet d’une thèse publiée il y a quelques années, ordonne une série de conférences données à un large public. Ainsi, l’ouvrage est accessible à tous ceux qui, comme les moines bénédictins, essaient « de chercher Dieu sans relâche » (p. 9).

Lire la suite : "Le démon de midi - L'acédie, mal obscur de notre temps" - J.C Nault

2016 03 10 paul VIIls sont rares les Papes qui ont eu à gérer en contrepoint de leur pontificat, le déroulement, la fin et un «après-Concile»!
Jean XXIII venait de mourir le 3 juin 1963, trois ans après avoir lancé son «leitmotiv» d’ouvrir les fenêtres de l’Église, et avoir pris les mesures de cet «aggiornamento» en convoquant un Concile dont la première session s’était déroulée fin 1962.

Dans le même mois de 1963, le 21, est élu Pape le cardinal Montini alors archevêque de Milan qui choisit le nom de l’apôtre Paul, Paul VI, mettant ainsi son Pontificat sous la bannière de l’apôtre des nations, signe évident de sa volonté de poursuivre le Concile, ce qu’il ne manqua pas d’annoncer dans l’immédiat de son élection.

Lire la suite : "Paul VI" - P. Chenaux

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme