La vie contemplative prémontrée prend sa source dans la vie liturgique

Les prémontrés aiment la liturgie, ils tiennent cela de saint Norbert leur fondateur. Le déploiement liturgique, les volutes d’encens, la beauté des chants, ou la richesse de l’ornementation des églises sont pour nous une manière de célébrer et de louer la gloire de Dieu. Au long des jours, par la liturgie nous cherchons à nous laisser peu à peu façonner et informer par Dieu, comme l’argile, modelée par le potier, pour devenir toujours davantage à la ressemblance de Jésus-Christ.

L’eucharistie, source et sommet de la vie prémontrée.

Au centre de la journée, à midi, lorsque le soleil est au zénith, la communauté se rassemble pour la célébration de l’eucharistie. Manière de placer le mystère du Christ au centre de notre vie quotidienne. Le dimanche, mais aussi, bien souvent, en semaine, la messe rassemble autour notre communauté une assemblée nombreuse de fidèles : chrétiens des paroisses alentours desservies par l’abbaye, hôtes séjournant à l’abbaye, vacanciers ou visiteurs de passage.

eucar01                              

 

La liturgie des heures :

Au cœur de notre vie prémontré se tient l’eucharistie. Mais cette action de grâce vient comme se déployer dans toute notre journée grâce à la louange des psaumes qui rythme toute notre journée.

Des Psaumes ? il y en a 150. Ils forment le fond de la prière du religieux. La farine et l’eau de son pain. Ces vieux poèmes immémoriaux, sont de bons crus. Ils gagnent à vieillir. Ils racontent l’homme. L’homme devant Dieu, avec ses cris, ses étonnements, ses applaudissements. Dieu parle à l’homme aussi, dans ces psaumes. Il lui dit de rester tranquille. De prendre patience, de garder son cœur ouvert, tendre comme une cire chaude où Lui, chaque jour, veut graver de la miséricorde, et encore de la miséricorde. Il y en a 150, donc. Dans la stalle, les chanoines les égrènent chaque jour, pour Dieu, et pour Dieu sait qui. L’humanité a tant besoin de tout ce qu’ils disent à Dieu, tant besoin de tout ce qu’ils nous disent de Dieu. Braves psaumes. On les chante de tout notre cœur « Chanter, c’est prier deux fois ! », dit un adage attribué à saint Augustin. L’harmonie vocale vient comme façonner notre communion fraternelle. La beauté du chant, comme celle de l’église et des gestes liturgique sollicitent tout notre être (corps, intelligence et sensibilité, dimension personnelle et communautaire…) pour nous ouvrir à la prière et la louange de Dieu.

                              

Louanges du matin, supplications du soir. C’est un métier. L’un des plus beaux du monde, pas bruyant. Pas bien payé. Peut-être la vie éternelle. Nous appelons cela la Liturgie des Heures. Au réveil les laudes ; après la messe et le déjeuner, l’office de milieu du jour sonne la reprise du travail. Lorsque monte le soir, avant le dîner, nous entonnons la louange des vêpres. A la nuit tombée, l’office des lectures ouvre le temps du silence et du repos.

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme