Intention de prière ?

Nous voici donc, pour plusieurs semaines, à vivre sous ce mot d’ordre : « restez chez vous ! » Pour contraignante qu’elle soit, une telle directive peut porter en elle une dimension positive, celle qui, chez les chanoines réguliers et beaucoup d’ordres religieux anciens, s’exprime par le vœu de stabilité, dans une vie de communion.

Quel est ce vœu de stabilité ? Il n’est pas synonyme d’immobilisme, mais d’enracinement dans un lieu, dans une communauté, dans un réseau de liens qui nous unissent durablement les uns aux autres, bref, stabilité s’accorde avec fidélité. S’adressant à Dieu, saint Augustin écrit : « je ne désirais pas être plus certain de toi, mais plus stable en toi » (Confessions, Livre VIII, I, 1).

Nous sommes souvent dans une situation paradoxale. D’un côté, nous souffrons d’instabilité, professionnelle, affective, intellectuelle, etc. et de l’autre nous semblons ne pas pouvoir nous en passer. Attirés par la stabilité, bien des jeunes, cependant, en ont peur : vivre toute ma vie dans ce lieu, dans cette communauté, avec cet homme, cette femme ? Pourtant, comment porter du fruit si l’on est sans cesse déraciné, comment aimer en vérité si l’on ne se confronte pas à l’épreuve de la durée ? Vous connaissez le dicton : il faut avoir mangé bien du sel ensemble pour être de vrais amis.

Comment la stabilité du Christ s’est-elle manifestée ? Sûrement pas par l’absence de mouvement, lui qui a sillonné les routes de Palestine pour annoncer le règne de Dieu, c’est vrai ! Mais son cœur, lui, était stable. Stable dans la sainteté et le refus du péché. Stable dans l’amour de son Père et de ses disciples. Stable dans le service, la douceur et l’humilité de son cœur. Stable dans la vérité et l’offrande de sa vie, jusqu’à l’extrême de l’amour, le mystère de la Croix.

Ce temps d’épreuve nous invite à l’endurance et la patience. L’endurance nous grandira, la patience nous creusera. Tout au long de ce temps, unissons-nous à la prière du Christ qui prie le Père de garder ses disciples dans la fidélité à son Nom, et soyons stables dans notre foi et notre prière pour ceux qui traversent l’épreuve, les malades, ceux qui meurent, le personnel soignant, les militaires réquisitionnés pour apporter des secours, les personnes fragiles et isolées, les familles… « L’épreuve produit l’endurance, l’endurance une vertu éprouvée, la vertu éprouvée l’espérance, et l’espérance ne déçoit pas, car l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. » (Rm 5, 4-5).

Sous votre miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprisez pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers délivrez-nous toujours, Vierge pure et bénie.

P. François-Marie 

Abbé de Mondaye

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !
Information

En raison du confinement décrété par le Président de la République, la messe et les offices sont célébrés à huis clos.

RCF diffusera chaque jour la prière des vêpres sur son antenne. 

Tous les événements prévus sont annulés jusqu'à nouvel ordre.

Nous vous remercions de votre compréhension et nous vous confions à l'intercession de notre Père S. Norbert.