Jean-Baptiste L'Ecuy - Prémontré (F - Aisne)

Date: Lun. 22 Avr, 2019
Durée: Tous les jours
Information de contact: Ardura B 312-326, Goovaerts I 223-233 & IV 145 Ravary : La vie de J.-B. L’Ecuy (1952)

Il naquit à Yvoi-Carignan dans les Ardennes en 1740. Il fit sa rhétorique et sa philosophie à Charleville et entra à l’abbaye de Prémontré en 1760. Il étudia la théologie à Paris et reçut l’ordination sacerdotale en 1764. Il revint donner des cours à Prémontré puis retourna à Paris pour y être reçu docteur en 1170. En compagnie de Manoury, son Père Abbé, il effectua les visites canoniques dans les Pays-Bas autrichiens, en Normandie et en Bretagne. Il devint abbé de Prémontré en 1780. Il s’appliqua aussitôt à enrichir la bibliothèque et à améliorer les études. En 1786 il décida de réformer et de réimprimer le Bréviaire. Il eut à souffrir de la révolte de quelques jeunes frères lorsque la Révolution française éclata. Il subit surtout avec une pieuse résignation la confiscation de son abbaye. Il se fixa à Paris en 1801 et devint, en 1803, chanoine honoraire de Notre-Dame où il put de nouveau chanter dans le choeur les louanges divines. Lors du sacre de l’Empereur, il fut présenté au pape Pie VII auquel il confessa sa fidélité à sa profession religieuse. Aumônier de la reine Julie, épouse de Joseph Bonaparte, et précepteur de ses enfants, il distribua aux pauvres et aux œuvres charitables les sommes importantes auxquelles ces fonctions lui donnaient droit.

En 1824, l’évêque de Paris le nomma vicaire général et censeur des livres. En 1828, une mauvaise chute dans la sacristie de la cathédrale l’empêcha définitivement de marcher, mais il poursuivit son travail. Il eut la joie d’apprendre, en 1830, que les Prémontrés du Brabant venaient de reprendre la vie communautaire. Il décéda le 22 avril 1834 à l’âge de 94 ans. Ses obsèques furent célébrées dans la cathédrale en présence de l’archevêque et on l’enterra au cimetière Montparnasse. Son cœur fut, selon ses souhaits, transporté à Strahov et repose sous la tombe de saint Norbert. En 1951 on transféra ses restes à l’abbaye Saint-Martin de Mondaye, en Normandie, pour les ensevelir dans la nef de l’église abbatiale.

Bien qu’influencé par les idées gallicanes, conséquence de sa formation théologique parisienne, Jean-Baptiste L’Ecuy fut un homme remarquable. Jusqu’à ses 90 ans, il utilisa ses talents littéraires pour la gloire de Dieu et le service du prochain. Il resta le prêtre dévot et le religieux fidèle, attaché à ses frères dispersés et à son ordre de Prémontré. La nostalgie empreignit douloureusement les dernières années de sa vie. Il l’exprima dans une élégie : Planctus Norbertinus.

Recherche d'événement

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !