Bienheureux André - Anvers (B) / Averbode (B)

Date: Dim. 11 Aoû, 2019
Durée: Tous les jours
Information de contact: An. Praem. (1967à 330-339 (Lefèvre), Blomme 33, DHGE II c. 1616 (Allmang), Hugo I 213-215, Janssens 131, Lienhardt 228, Van Craeywinckel II 762-763, Van Spilbeeck 60

Religieux de l’abbaye de Saint-Michel d’Anvers, André fut envoyé par l’abbé Waltmann, en 1134, à Averbode, à la tête d’un groupe de chanoines, pour y faire une fondation, sur la demande du comte de Looz. Qu’André ait été un descendant de la famille de Rees ou que sa mère ait été une sœur de la mère de saint Norbert relève d’une histoire apocryphe du début du XVIIème siècle. Sous la conduite d’André, la vie religieuse fut florissante dans la nouvelle plantation, et l’abbé sut procurer à son monastère les moyens de subsister et d’assurer leur avenir.

Il était par ailleurs en correspondance avec sainte Hildegarde de Bingen, dont nous avons conservé deux lettres. La première exhorte l’abbé d’Averbode à paître avec amour son troupeau. Du contenu de la deuxième, on pourrait supposer que l’abbé lui avait demandé s’il ne ferait pas mieux de se démettre de sa prélature. Après un abbatiat de 32 ans, en tous cas, et âgé de 72 ans, il mourut, le 11 août 1166, et fut enseveli dans le sanctuaire de l’église. Lorsqu’on construisit au XVIIème siècle une nouvelle abbatiale, on transporta son corps du côté de l’Evangile, devant le maître-autel.

Les religieux d’Averbode l’ont toujours vénéré comme bienheureux. Il a une statue dans les stalles du chœur, et dans la basilique mariale de Cortenbosch, dépendante de l’abbaye, son portrait figure parmi les saints de l’Ordre.

Recherche d'événement

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !