Dim. 15 Sep, 2019

Imprimer
Jour

Adrien Tourlorge - Mondaye (F - Calvados) | Bois-Seigneur - Isaac (B) (Tous les jours)

Adrien naquit à Muneville-le-Bingard, village du Cotentin où était né Pierre-Adrien Toulorge, le martyr de la Révolution française, dont il était parent. Après des études au collège de Saint-Lô, se sentant appelé à la vie religieuse, il entra à l’abbaye de Mondaye qu’il préféra aux dominicains malgré quelques hésitations. En 1901 il reçut l’habit blanc de saint Norbert. Cette année de noviciat fut la plus belle de sa vie. A cause des lois Combes, il partit en exil en Belgique, avec sa communauté, au château abandonné d’Hubermont. Il y fit sa profession à la Saint Martin de 1903. Au terme de cette année-là, sa communauté put s’installer dans l’ancienne abbaye de Bois-Seigneur-Isaac. Mobilisé à Maubeuge, il fut renvoyé en Belgique à cause d’une déficience visuelle. Après son ordination sacerdotale en 1906, il fut envoyé à l’université grégorienne de Rome où il se révéla être un étudiant remarquable. Il aimait y visiter les sanctuaires fréquentés par une piété séculaire et y nourrissait lui-même sa piété autant que sa culture. Il en revint docteur en théologie, mais également avec le germe de la maladie qui devait l’emporter. En 1910 il fut nommé maître des novices. Il s’ingénia alors à élever le niveau des études. Il donnait parfois jusqu’à trois cours par jour, bien plus que ne le lui permettait sa santé. Egalement vestiarius, cet intellectuel savait aussi être homme de pratique et d’administration.. Le 15 septembre 1916, il mourut à Bois-Seigneur-Isaac, en odeur de sainteté. Il était âgé seulement de 34 ans. A leur retour à l’abbaye de Mondaye en 1921, ses frères emportèrent son lit de mort comme relique.

Dominique Urtica - Strahov (CZ) (Tous les jours)

Né en 1618, Dominique fit profession à l’abbaye de Strahov en 1640, et devint curé-doyen de la ville de Tabor. Pendant les guerres de religion, il subit la haine des hérétiques. On le jucha la tête à l’envers sur un cheval boiteux, puis on lui fit passer la nuit devant un four chauffé à blanc, où il souffrit cruellement de la chaleur et de la soif. Ce religieux qui s’était consacré à Notre-Dame se réjouit d’être traité d’ « esclave de Marie ». Il mourut saintement à Milewsko le 5 décembre 1665.