Cette rubrique propose de courtes rencensions des livres lus par la communauté au réfectoire.

2018 05 01 jaricotL’histoire de Pauline Jaricot est d'abord l’histoire du formidable élan missionnaire de la France au XIXème siècle. Rappelons, pour mémoire, qu’en 1900, un prêtre sur deux dans le monde était français. L’Église en France a envoyé des milliers de ses jeunes prêtres porter l’Évangile, et cela a été possible en grande partie grâce à l’extraordinaire mouvement de générosité lancé en 1817 par cette jeune lyonnaise qu'est Pauline Jaricot. Ce mouvement, nommé « œuvre de la propagation de la foi », a levé des sommes fabuleuses grâce à une idée simple : chaque adhérent s’engage à prier et à mettre un sou de côté par jour pour les missions. Le rassemblement de ces petites générosités individuelles a formé un flux continu qui a soutenu les missions françaises à travers le monde.

Lire la suite : "Pauline Jaricot" - C. Giacovelli

latulu psaumes romerAu cœur de toutes nos liturgies, nous prions les psaumes. On vous a peut-être souvent rabattu les oreilles, en vous disant qu'il était grand et beau de prier les psaumes, car lorsque nous reprenons ces chants de louange, nous prions Dieu avec les mots de Dieu, puisqu'ils font partie de la Bible. Il est vrai d'ailleurs, qu'à la messe, nous aimons le moment où l'orgue donne les premières notes des refrains que nous connaissons par cœur (« Aujourd'hui, ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la voix du Seigneur », pendant le carême, par exemple). Nous aimons ce moment, parce qu'il nous est familier, et que nous savons qu'il amorce un moment de louange. Et quoi de mieux que de louer le Seigneur ?

Sauf que...nous pouvons parfois être légitimement désarçonnés par les mots que nous prononçons. Prenons l'exemple du psaume 137, dont la finale est franchement étonnante pour un chant de louange : « O Babylone misérable, heureux qui te revaudra les maux que tu nous valus ; heureux qui saisira tes enfants, pour les briser contre le roc ! » Quoi donc ? Moi, en train de prier, je pourrais prononcer de telles paroles ? Mais comment l'Église a-t-elle pu reconnaître le caractère inspiré de tels psaumes ? Arrivé à ce stade de la réflexion, on n'est pas loin de proférer le poncif si souvent entendu : « le Dieu de l'Ancien Testament est violent, celui du Nouveau Testament est plein d'amour », et d'oublier que la Bible chrétienne est composée des deux Testaments.

Lire la suite : "Psaumes interdits" - T. Römer

2017 12 29Quatre cardinaux, entraînant avec eux une partie des fidèles, ont fait germer avec une certaine ampleur, notamment médiatique, un doute sur l’orthodoxie du pape François : l’exhortation apostolique Amoris Laetitia ne serait-elle pas, sur certains points, en contradiction avec – selon la formule répétitive des quatre cardinaux – « l’enseignement de l’encyclique Veritatis Splendor de saint Jean-Paul II, fondé sur la Sainte Ecriture et sur la Tradition de l’Eglise ? »

Lire la suite : "Une morale souple mais non sans boussole" - A. Thomasset et J.M Garrigues

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !