2017 09 03Chaque été, au réfectoire, nous lisons un roman pour nous détendre. Pas de traité de spiritualité, ni de somme de théologie, ou une biographie critique, mais de la littérature. Cette heureuse coutume de notre abbaye permet d'élargir notre cœur au monde, car la littérature, c'est le monde qui nous entoure ; un monde qu'elle raconte et qu'elle décrit avec précision et saveur.

En 2017, le bibliothécaire a opté pour Des âmes simples, de Pierre Adrian. Ce petit livre raconte l'histoire d'un prêtre vivant depuis cinquante ans dans une vallée, au fin fond des Pyrénées. Or ce prêtre, qui vit au monastère de Sarrance, c'est notre frère Pierre, étonnamment devenu le héros de ce livre, ou son anti-héros, devrait-on dire. En effet, le jeune auteur – il n'a que vingt-six ans – a pour ambition de fuir la superficialité mondaine, de rayer les faux-semblants de la modernité, pour trouver l'authenticité de l'humanité et aller à la rencontre des « âmes simples », ainsi qu'il les appelle. Les âmes simples, pour lui, ce sont les vraies gens, celles qui ne vivent pas dans les villes, qui transmettent les traditions, et qui sont restées attachées à un terroir.

De telles âmes, frère Pierre en voit au quotidien, dans la vallée d'Aspe. Les habitants de la vallée, d'abord, dont il est le fidèle curé, celles dont il s'occupe jour et nuit, et pour lesquelles il a donné sa vie. Mais il rencontre aussi tous ceux qu'il accueille à Sarrance, les blessés de la vie. Chaque page du livre de Pierre Adrian est une énumération de toutes ces gens : les routards, les anciens prisonniers, les prostituées, les jeunes en déshérence : toute l'humanité se croise à Sarrance. Ce lieu situé au bout du monde est en quelque sorte le carrefour de l'humanité. Au cours d'un séjour de plusieurs mois à Sarrance, Pierre Adrian a rencontré de telles âmes, et il en brosse le portrait. Au cœur de la misère qu'il a côtoyée, l'auteur parvient à restituer la beauté et la grandeur de l'homme. Au-delà des peines et des souffrances bat le cœur des hommes, et c'est celui-ci que Pierre Adrian perce à jour. Ainsi, Des âmes simples se veut finalement un plaidoyer pour l'espérance.  

 

Pierre Adrian, Des âmes simples, Équateurs, 2017, 190 p.

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme