« …Il fut mis à l’épreuve par le démon… »

« Jésus, rempli de l’Esprit-Saint… fut conduit par l’Esprit à travers le désert où, pendant 40 jours, il fut mis à l’épreuve par le démon ». Luc.4,1-2.

Voici le désert qui se présente comme une sorte d’arène où va s’engager un combat.

C’est là que, pour la première fois depuis la scène du paradis, un homme, « nouvel Adam », se trouve face à face avec le diable. Jésus entre là dans le vif de sa mission qui, selon la lettre aux Hébreux, est « de réduire à l’impuissance celui qui détenait le pouvoir de la mort, c'est-à-dire le diable » Hé.2,14. Saint Jean dans sa 1ère lettre est encore plus explicite : « Voici pourquoi a paru le Fils de Dieu : pour détruire les œuvres du diable » 1 Jn.3,8.

La deuxième approche du tentateur exprime bien l’enjeu du combat : en montrant à Jésus tous les royaumes de la terre, le diable dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir avec la gloire de ces royaumes, parce que c’est à moi qu’il a été remis et que je le donne à qui je veux. Toi, donc, si tu m’adores, tu l’auras tout entier ». Lc.4,6-7.

… Tout cela est à moi… St Jean dira : « … Le monde tout entier git sous l’empire du Mauvais » 1 Jn.5,19.

Dès les origines, le diable, par sa ruse et en suscitant la convoitise, a pris possession du cœur de l’homme, c’est là son domaine. « Dès le commencement, dit Jésus, il s’est attaché à faire mourir l’homme » Jn.8, 44.

Le combat qu’engage le Christ contre le pouvoir du diable s’exprimera particulièrement par la guérison des possédés.

Ainsi le démoniaque de la Décapole lorsqu’il voit Jésus de loin « il se prosterna devant lui… » et « il crie ; De quoi te mêles-tu, Fils du Dieu Très-Haut ? ». Il sait quel est l’adversaire qu’il a devant lui. Et la parole cinglante de Jésus : « Sors de cet homme, esprit impur ! » Mc.5,7-8.

Aux origines, c’était l’homme qui avait été chassé du jardin d’Eden (Gen.3,23-24), et voici que, par Jésus, c’est le diable qui est chassé de son domaine.

Ainsi le Christ vient briser l’emprise du tentateur sur les hommes. Lui-même, le Christ, affirme sa totale liberté face au Prince de ce monde ; à l’approche de sa Pâque, il dit : « Maintenant le Prince de ce monde va être jeté dehors.. . » Jn.12,21, et… »Le Prince de ce monde vient mais il n’a en moi aucune prise » Jn.14, 30.

Entrons dans le combat : avec toute la puissance et la liberté du Christ, nous pouvons être assurés de l’efficacité de la prière, sa prière, celle qu’il nous a confiée : «… ne nous expose pas à la tentation mais délivre-nous tu Tentateur… » Mt.6,13.

 

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme