« Le Seigneur est ma lumière et mon salut, de qui aurais-je crainte ? » Ps.26, 1.

Le groupe des Apôtres est né dans l’enthousiasme. Avec ferveur, ils ont suivi Jésus et comment ne pas être « emballés » lorsque Jésus, par sa parole et par ses miracles ; entraîne les foules ? Mais les difficultés se multiplient et bien tôt Jésus va s’engager sur la route de Jérusalem… Le doute menace.

C’est alors que la Transfiguration vient éclairer le chemin, affermir la foi des apôtres.

Dans la continuité de l’Ancienne Alliance

Cette très belle mais mystérieuse scène de la Transfiguration manifeste la fidélité de Dieu ; nous sommes là dans la continuité de l’Alliance de Dieu avec son peuple, ce que manifeste la présence de Moïse et d’Elie. D’ailleurs tout ce récit est tissé d’images bibliques qui nous relient à toute l’action de Dieu envers le peuple élu.

Ainsi Dieu s’est manifesté à Moïse et à Elie sur une montagne… Ici « Jésus alla sur la montagne pour prier. Pendant qu’il priait son visage devint tout autre… ». Pierre veut dresser trois tentes : ceci évoque la Tente de la Rencontre qui accompagnait Israël au désert. Puis « une nuée survint et les couvrit de son ombre… ». Nous pensons à la nuée qui enveloppait le Sinaï lorsque Moïse reçut la Loi et « A toutes leurs étapes, lorsque la nuée s’élevait au-dessus de la Demeure, les Israélites se mettaient en marche » Exode. 40, 36. Et « l’ombre » est le signe de l’action protectrice de Dieu. Enfin « Ils parlaient de son départ qui allait se réaliser à Jérusalem ». Le « départ » de Jésus, c’est son « Exode », sa Passion et sa mort. La gloire qui se manifeste là est associée à la croix.

 

Cette Gloire associée à la croix est « Révélation »

Car cette Gloire ne fait pas qu’illuminer les vêtements et le visage de Jésus (en Mt.17, 2 : « Son visage resplendit comme le soleil « , comme jadis elle irradiait le visage de Moïse)(Ex. 34,19). Cette Gloire est la Gloire du Christ, celle du Fils Bien-aimé : « Du sein de la nuée resplendissante la voix du Père a retenti : « Voici mon Fils bien-aimé, écoutez-le ! » (Acclamation de l’évangile qui cite Matthieu en 17,50).

 

Une « Révélation troublante…

Jésus a déjà révélé à ses disciples ce qui est l’objet de son entretien avec Moïse et Elie : son « départ », son « Exode », son passage par la mort. Cela se passait 8 jours avant l’épisode de la Transfiguration ; il avait dit alors à ses disciples : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les Anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit mis à mort et que, le 3e jour il ressuscite » (Lc.9,22). Mais voilà la révélation que les disciples ont du mal à entendre. Même Pierre refusera cette annonce : « Dieu t’en préserve, Seigneur ! Non, cela ne t’arrivera pas ! » Et Jésus lui répondra durement : « Retire-toi ! Derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute, car tes vues ne sont pas celles de Dieu mais celles des hommes » Mt.16,22-23. Dans ce contexte, la Parole du Père est belle, simple et forte : « Ecoutez-le ! ».

 

Une contemplation qui est Rencontre avec le « Bien-aimé ».

En ce temps de Carême qui nous donne d’entreprendre comme Jésus et les apôtres la montée vers Jérusalem, contemplons le Christ en ce majestueux évènement de la Transfiguration ; que cette contemplation suscite en nous de grands désirs et tout spécialement le désir de « Voir ». Saint Jean nous assure : « Nous savons que, lorsqu’il paraîtra, nous lui serons semblables, puisque nous le VERRONS tel qu’il est » 1 Jn. 3, 2b.

Que nous puissions dire comme le psalmiste : « Mon cœur m’a redit Ta parole : ‘Cherchez ma face ! C’est Toi, Seigneur, que je cherche ». Ps.26, 8-9.

Grandir en désirs en nous mettant à l’écoute comme le jeune Samuel : « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute » 1 Sam. 3,9.

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme