La liturgie fait bien les choses et je suis soulagé, d’une certaine manière, que ce dimanche ne soit pas le dimanche de la fête des mères ou de la fête des pères… les textes en auraient peut- être froissés plus d’un dans notre assemblée. Les paroles de Jésus sont sans appel : « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi ». Et encore… Matthieu atténue la formule terrible de Luc, du moins si on la traduit littéralement : Si quelqu'un vient à moi sans haïr son père, sa mère, sa femme,..., il ne peut être mon disciple."

 

Encore une fois, mais n'y sommes-nous pas trop habitués, des années de vie chrétienne n'ont elles pas chloroformé‚ inactivé‚ comme on dit pour les virus, cette parole ? Encore une fois, si cet Evangile passe la porte de nos oreilles pour aller jusqu'aux profondeurs de notre coeur, n'est-ce pas là un Evangile déroutant, scandaleux même par ses exigences ?

 

 

Passe encore pour l'affaire de la croix à prendre, on sait bien que, quels que soient les objectifs qu'on se fixe, il y aura toujours des difficultés, des contretemps, voire des échecs sur le chemin, cela… c'est le lot de quiconque entreprend quelque chose ! Mais toucher à nos affections les plus légitimes, toucher à notre propre vie, les faire passer après Jésus, c’est un autre problème !!! Pour qui se prend Jésus pour nous demander cet attachement exclusif à sa personne ? Oui, on savait qu'il fallait aimer les autres comme soi-même, et ce n'est déjà pas facile, car on s'aime souvent si mal. Il faut maintenant préférer Jésus à tous nos proches.

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme