Les passionnés d’archéologie et d’histoire médiévale n’ont pas manqué dans la presse cette semaine l’incroyable découverte faite dans l’abbaye de Cluny. Des archéologues ont découvert un trésor : 2200 deniers d’argent, 21 dinars musulmans en or et un anneau sigillaire. Pourquoi et par qui ce pactole a-t-il été enterré personne ne le sait encore ? Je ne suis pas archéologue mais en lecteur de l’évangile de ce dimanche et aussi en bon normand je peux tirer la conclusion que cet argent n’a pas rapporté d’intérêts. Ce matin nous voici plongé dans le monde des finances. Jésus compare la venue du royaume des cieux à une affaire d’argent entre un riche maître et trois serviteurs. Nous sommes appelés à veiller, à guetter le retour du Christ (rappelez-vous les vierges sages) mais qu’est-ce que veiller ? C’est quoi attendre pour un chrétien ? Comment le Seigneur nous demande-t-il d’attendre ? La parabole va nous répondre.

Veiller, c’est avoir sans cesse à l’esprit que Dieu fait confiance. « C’est comme un homme qui partait en voyage ». Voyons en quoi cet homme qui part en voyage s’en va le cœur confiant. La première preuve que le maître fait confiance se trouve dans les sommes d’argent confiées à ses serviteurs. Un talent = quinze ans de salaire d’un ouvrier. Monsieur a donc les moyens ! La deuxième preuve de la grande confiance du maître réside dans la volonté de s’adjoindre des collaborateurs. Nous savons qu’il n’en pas véritablement besoin puisqu’il « moissonne là où il n’a pas semé… » La troisième preuve que ce maître est d’un naturel confiant se trouve dans les exigences de recrutement. Avec notre logique nous aurions retenu trois serviteurs à compétences égales pour un même ordre de mission. Mais non, il en choisit trois bien différents et avec des capacités inégales. Cela est souligné par les sommes différentes distribuées : cinq talents, deux talents et un talents. Le maître est la figure du Christ Jésus dons la confiance est sans mesure. Il donne à chacun selon ses capacités. Pour que nous puissions veiller fidèlement dans l’attente du retour du Seigneur, nous devons poser un acte de foi en sa confiance. Dieu croit en chacun de nous mais le croyons-nous vraiment ?

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme