Nous venons d’écouter attentivement cette page d’évangile… l’évangéliaire est maintenant refermé, nous écouterons à nouveau cet évangile dans trois ans ! Mais devons-nous en rester là, en écoutant paisiblement, dimanche après dimanche, la Parole de Dieu, et en attendant que le temps passe et que le royaume de Dieu se construise, sans que nous bougions le petit doigt ! En célébrant cette fête du Christ roi, au terme de cette année liturgique, nous avons, peut-être, à nous interroger pour savoir quelle est la part que nous pouvons prendre pour construire justement ce Royaume, comment pouvons-nous être des ouvriers dans ce Royaume de Dieu, qui est là, à notre portée et dans lequel nous avons à œuvrer! L’évangile nous donne indique, ce matin, une manière de faire en posant des gestes qui prennent soin des plus petits d’entre nous, mais peut-être avons-nous, encore plus à faire, pour bâtir ce Royaume de Dieu.

Nous le savons, Dieu est Celui que personne n’a jamais vu, Celui qui échappe à nos sens comme à notre pensée. Et pourtant, Il est venu vivre au milieu des hommes en la personne de Jésus de Nazareth. Et depuis le temps où Jésus a parcouru les routes de Galilée, de Judée et de Samarie en annonçant une vie nouvelle, nous savons que nous pouvons réellement entrer en relation avec Dieu.

Mais cette relation n’est pas de l’ordre des rapports interplanétaires ou du spiritisme. Elle se réalise très concrètement à travers des relations humaines. « Celui qui dit qu’il aime Dieu qu’il ne voit pas et qui n’aime pas son frère est un menteur ». Nous reconnaissons que nous sommes vraiment disciples du Seigneur, à la manière dont nous nous aimons les uns les autres et à la manière dont nous sommes capables de nous mettre au service les uns des autres. Si bien que nous pouvons dire que Dieu a un visage parmi les hommes, et que ce visage est rejoint par l’amour, non pas l’amour sentimental, mais l’amour très concret qui s’exprime par le service que nous nous rendons les uns aux autres, et principalement aux plus fragiles et aux plus vulnérables d’entre nous. Ainsi, l’évangile de ce dimanche peut être lu à la lumière des commandements de l’amour de Dieu et du prochain. NPS Augustin écrit à ce propos « l’amour de Dieu est premier dans l’ordre du précepte, mais l’amour du prochain est premier dans l’ordre de l’agir… puisque tu ne vois pas encore Dieu, c’est en aimant le prochain que tu purifies ton œil pour voir Dieu. ».

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme