Chut ! Pas un bruit ! Écoutons ! Ce matin, nous entendons le jour qui se lève ! Lux fulgébit hódie super nos ! La lumière brillera sur nous aujourd’hui ! L’introït de cette messe de l’aurore nous fait entendre la lumière qui perce la nuit. Le huitième mode de cette pièce est celui que les Anciens appellent perfectus. Mode somptueux et solennel qui nous annonce que la prophétie d’Isaïe s’accomplit en ce jour. Aujourd’hui, on ne dira pas « la lumière brillera », mais « la lumière brille » ! Cette lumière, nous l’avons entendu se lever : lux fulgébit hódie : en un élan, la voix est passée du ré grave au do aigu, caractéristique de ce huitième mode symbolique ; en un élan, la lumière a jailli ; en un élan, Dieu-Admirable a illuminé nos nuits ; en un élan, le Prince de la paix a chassé de nos vies les ténèbres du péché ; en un élan, le Sauveur nous fait entrer dans la lumière douce et sereine qui ne finira pas, celle de Dieu. Lux fulgébit hódie !

Si la lumière brille pour nous aujourd’hui, c’est parce que le Seigneur nous est né, quia natus est nobis Dóminus. Entendez comment le chant met en parallèle ces deux phrases. Entendez comme deux mots sont mis en valeur : hodie et natus est. Une même mélodie, tout emprunte de douceur, pour faire notre joie : la lumière qui brille aujourd’hui est le Sauveur qui nous est né. Hodie lux fulgebit ! Hodie natus est Dominus ! Le psaume, tout à l’heure, faisait déjà ce parallèle : Une lumière est semée pour le juste, et pour le cœur simple, une joie. Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes. La lumière qui illumine notre nuit, la lumière qui fait notre joie, c’est le Seigneur. Aujourd’hui, dans l’effervescence d’un jour de Noël en communauté, comment vais-je vivre cette joie douce et sereine ?

L’introït de la messe du jour de Noël, le célèbre Puer Natus se chante dans le mode de sol, mais avec un septième mode, le mode joyeux et angélique, le mode enthousiaste et heureux, le mode qui fait éclater sa joie. Mais ça sera pour tout à l’heure. En cette heure matutinale, savourons ce huitième mode, d’une joie plus discrète. Il nous conduit à nous rendre à la crèche avec les bergers pour adorer, dans le silence de ce jour naissant, notre Sauveur. Alors, chut ! Pas un bruit ! Écoutons l’aurore qui se lève ! Lux fulgébit hódie super nos, quia natus est nobis Dóminus !

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme