Peut-être avez-vous déjà visité ou entendu parler de la basilique Sainte-Croix-de-Jérusalem, qui (comme son nom l’indique) se trouve … à Rome ; et qui (comme son nom l’indique véritablement), forme en quelque sorte un grand reliquaire pour plusieurs fragments de la Sainte Croix, mais aussi pour deux épines de la Sainte couronne, un clou, un morceau de la croix du bon larron. 

Au milieu de ces reliques de la Passion, siège néanmoins une relique à part, connue sous le nom de « doigt de saint Thomas » :

- une relique certes insigne, si on considère que ce doigt est entré dans les plaies du Christ ressuscité.

- … mais une relique probablement fausse, inauthentique, que ce « doigt de saint Thomas » ; je ne dis pas cela comme « reliquo-sceptique » (mes frères le savent bien…), mais parce que cela conditionne notre juste foi dans le Christ ressuscité.

Ce « doigt de saint Thomas » est probablement une fausse relique, premièrement car il ne s’agirait pas d’os humains. Les deux phalanges, visibles à travers deux fines fentes sur les côtés du reliquaire, ne paraissent humaines que vues d’assez loin ! Or saint Thomas était bien un homme, et pas n’importe quel homme : dans l’évangile de Jean, il apparaît en effet à trois reprises comme « ho legomenos didumos- celui qui est dit jumeau ou didyme ».

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme