Index de l'article

Saint Luc nous montre Jésus au cours de sa transfiguration comme l’homme qui prie. Les évangiles mentionnent quinze fois que Jésus est en prière. On en relève onze récits dans l’évangile de Luc. Il est le seul à préciser que Jésus gravit la montagne pour prier et que la transfiguration se produisit au cours de cette prière. A vrai dire, le mot « transfigurer » ne figure pas dans le récit. Luc évite tout langage qui pourrait rappeler encore les mythes des dieux qui se métamorphosent en des êtres différents. Il écrit plutôt : « L’aspect de son visage apparut tout autre. » 

Prier, c’est se mettre devant la Présence de Dieu. Un rayonnement de dépouillement et de transparence fait voir l’invisible. Que doit-on dire alors du visage du Christ en prière ? «  Ils virent la gloire de Jésus. »

Notre souci est de garder le regard fixé sur la gloire de Jésus. La gloire est le mot clé, lié au mystère de Dieu que la Bible a la mission de révéler. Voir la gloire du Seigneur signifie voir Dieu lui-même en sa majesté, en son état de Dieu. Moïse priait au Sinaï : « Je t’en prie, laisse-moi contempler ta gloire. » (Ex 33, 18) De l’avoir approchée dans la nuée, Moïse « ne savait pas que son visage rayonnait de lumière. » (Ex 34,29) 

Le Nouveau Testament relie la gloire à la personne de Jésus. La gloire de Dieu est tout entière présente en lui. Fils de Dieu, il est le « rayonnement de la gloire de Dieu, expression parfaite de son être » (He 1,3). La gloire de Dieu « rayonne sur le visage du Christ » (2 Co 4,6) ; de lui elle rayonne sur les hommes. Il est le « Seigneur de gloire. » (1Co 2,8)

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !