Index de l'article

Admirable récit, dont nous connaissons tous les détails par cœur. Nous savons par les écrits rabbiniques contemporains, qu’au temps de Jésus la lapidation faisait problème, tous les scribes et les pharisiens n’étaient pas des brutes sanguinaires et donc, on discutait pour savoir si ce précepte cruel de la loi de Moïse, au Livre du Lévitique, chapitre 20, qui prévoit la lapidation des adultères, devait ou non être encore appliqué. 

Mais dans ce récit de ce matin, ce n’est pas un problème de loi qui préoccupe les pharisiens. Ils se moquent bien de la solution pénale, ils se moquent bien aussi de cette femme qu’ils ont amenée au milieu du cercle. Ce qu’ils veulent, c’est la peau de Jésus. Ils ont une proie vivante, un très beau flagrant délit, Jésus va être contraint de de prendre position dans l’urgence, et le double piège se refermera forcément sur lui. On connaît déjà le laxisme de ce prédicateur subversif : s’il dit qu’il ne faut pas lapider la femme, il contredit la loi de Moïse ouvertement et on le condamnera pour cela. Mais s’il dit qu’il faut la lapider, alors il contredira ses propres invitations à la miséricorde, et en plus, ce n’est pas à négliger, il irritera l’occupant romain, qui avait enlevé aux Juifs le pouvoir de porter une sentence de mort. Quelle jouissance de poser cette petite question : Moïse a prescrit de lapider, et toi que dis-tu ?

Eh bien justement, Jésus ne dit rien. Tout à coup, il se fait un grand silence. Les pharisiens attendent leur réponse en silence, la femme accusée fait silence, également, et Jésus s’est baissé pour écrire avec son doigt sur le sable. Cette attitude a intrigué les commentateurs depuis toujours. Pourquoi Jésus écrit-il et surtout qu’écrit-il ? La vérité, c’est qu’on n’en sait rien du tout. Parmi de très nombreuses hypothèses, celle que je préfère consiste à penser que Jésus écrivait le nom des pharisiens qui l’entourent. On peut rapprocher ce geste de Jésus du verset de Jérémie, 17, 13, qui dit : le nom de ceux qui ont abandonné la source d’eau vive sera écrit sur le sol.

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !