Index de l'article

Une question m’habite, à l’écoute du récit de la Passion du Christ, une question lancinante qui m’oblige à ne pas faire de cet événement un spectacle extérieur à moi-même, un fait-divers qui ne me concernerait pas. Cette question, la voici : quelle est ma part, dans la mort du Christ en croix ? Ou pour la formuler autrement : si j’avais été là, présent, dans la foule, en cette veille de la Pâque juive, à Jérusalem, dans l’atmosphère tendue et électrique de la principale fête religieuse d’un peuple pressé par la domination de l’occupant étranger, aurais-je crié, comme les autres, avec les autres, tous ensemble, comme précise saint Luc, « Mort à cet homme ! Relâche-nous Barabbas » ?

L’occupant romain avait en effet la coutume, à chaque fête, de relâcher un prisonnier. Pilate, était visiblement gêné de condamner Jésus, car il percevait bien que l’accusation formulée par les grands prêtres et les anciens était tout à fait injuste. Il aurait aimé se tirer d’affaire en profitant de la coutume pour relâcher Jésus. Mais les grands prêtres et les anciens poussèrent les foules à réclamer Barabbas. Ils soulevèrent la foule, confirment saint Marc et saint Matthieu dans leurs évangiles. Pilate s’est contenté d’être neutre, mais il n’y a pas de neutralité quand il faut choisir entre le bien et le mal, la lumière et les ténèbres, la vérité et le mensonge.

Si j’avais été là… Nous ne pouvons donc pas répondre à la question par un retour en arrière hypothétique. Les machines ou les filtres à remonter le temps n’existent que dans les contes et les romans de science-fiction. Si cette question peut trouver des éléments de réponse, c’est dans le présent qu’il faut les chercher. Je voudrais donner deux pistes possibles pour répondre à cette question. La première est un regard sur nous-mêmes, sur le monde et la société dans laquelle nous vivons. Aujourd’hui comme il y a deux mille ans, sommes-nous facilement manipulés, manipulables, dans l’exercice de notre liberté ? L’autre piste de réflexion concerne notre vie de foi : comment la mort de Jésus sur la Croix, il y a près de deux mille ans, concerne-t-elle mon existence aujourd’hui ? 

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !