Intention de prière ?

Index de l'article

Quel est l’enfant qui ne cherche pas à devenir grand ? Quelle petite fille ne s’amuse un jour à enfiler les chaussures à talons de sa maman pour se hausser à sa taille ? Quel est l’adolescent qui ne vise pas secrètement les épaules de son père dans l’espoir prochain de les dépasser rapidement ?

Grandir est inscrit dans la nature humaine. Dieu souhaite pour chacun cette croissance qui nous permette de nous élever à la condition de Fils. Mais dans ce passage de l’évangile selon saint Luc, Jésus resitue à sa vraie place la grandeur de l’homme. Pour grandir, l’homme doit reconnaître qu’il ne peut se suffire à lui-même et qu’il ne peut en aucun cas être à l’origine de sa propre croissance. Celui qui se hausse de lui-même à la première place au repas des noces, s’empare de ce que Dieu veut lui donner, de peur que Dieu ne le lui donne pas. Or, accéder à la condition divine ne peut être reçu que comme un don : cela ne se conquiert pas ! Donc, celui qui prend la première place de sa propre autorité se trompe : Dieu seul peut élever car il est le seul créateur. Dieu ne peut nous créer que si nous lui laissons l’espace pour cela. L’homme de la première place n’est pas au lieu de la création : ce qu’il a lui suffit et il se trouve bloqué. Il ne sait pas qu’il a besoin d’aller plus loin, d’être créé autre.

Ainsi, ce n’est qu’en portant un regard sur Dieu que l’on saisit mieux l’importance, la nécessité et la grandeur de l’humilité. En effet, Dieu est humble car il est amour et l’amour ne se dit jamais supérieur. Par son Incarnation, Jésus a rendu visible cette humilité de Dieu. Il a tellement pris la dernière place que personne ne pourra la lui ravir.

Comprenons donc bien qu’il ne s’agit pas ici d’une leçon de morale du genre : il convient de se monter humble, car l’orgueil est un vilain défaut. Mais Jésus demande de rechercher la grandeur du service et non celle d’une autorité qui ne serait pas à notre mesure. La véritable humilité consiste à la fois dans le refus de l’ambition et dans l’accueil des responsabilités. En d’autres termes, l’enseignement de Jésus est comme la mise en forme de son comportement personnel. La véritable humilité est celle qui s’ouvre à la parole de Dieu et à sa loi. Ouvert à Dieu, l’homme humble est capable d’accueillir les appels du Seigneur. L’homme humble se décentre de lui-même pour se rendre disponible à la voix du Seigneur.

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !