Intention de prière ?

Index de l'article

Frères et sœurs bien-aimés, comment lire l’évangile sans trop de naïveté : Dimanche dernier, Jésus a multiplié les pains ? Formidable, il est trop fort, ce Jésus, et il a été si gentil de s'occuper de tous ces pauvres gens qui avaient faim. Et puis ce dimanche, il marche sur la mer ? Encore plus fort, ce Jésus, le roi des effets spéciaux. Non ! voilà comment il ne faut pas lire l'évangile. Jésus superman, ça n'a pas de sens, pas d’intérêt pour les chrétiens. 

Les lecteurs assidus de saint Matthieu, en revanche, savent que cet évangéliste a constamment le souci de montrer à la jeune communauté chrétienne pour laquelle il écrit que Jésus récapitule toute l'histoire sainte, qu'il vient accomplir cette histoire. Matthieu a truffé son évangile de citations de l'Ancien Testament et d'allusions aux grands événements bibliques pour que nous comprenions cela. 

Alors, la multiplication des pains? C'est une allusion évidente à la manne donnée par Dieu au désert, mais c’est seulement une image : car Jésus a donné le jeudi saint, la nouvelle manne inépuisable, ce pain que nous rompons pour toujours à l'autel. Et la marche de Jésus sur la mer, ce matin ? Elle nous renvoie à la sortie d’Egypte, à la pâque juive, à la libération du peuple, car Dieu s'est montré le maître des flots de la Mer Rouge.

Pour devenir peuple de Dieu, il faut traverser la mer. Alors Jésus passe en tête, il marche sur la mer, il marche sur le lieu dangereux et le séjour des puissances infernales, comme il marchera sur la mort. Il marche sur la mer parce qu'il est celui grâce à qui nous aussi traverserons tous les dangers de nos vies, toutes les tempêtes et même les ravins de la mort. 

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !
Port du masque

Le COVID 19 continue de se propager.

Accroissons notre vigilance dans le respect des gestes barrière.

Le port du masque est OBLIGATOIRE dans l’église pendant la messe et les offices.

Merci de votre compréhension.