Intention de prière ?

Index de l'article

Avec saint Matthieu, on est toujours dans la construction d’une bonne communauté chrétienne. Les choses sont dans les règles – c’est Pierre qui pose la question à Jésus, c’est lui le chef de l’Eglise. Ce matin, il veut savoir comment la communauté chrétienne, précisément, va affronter la question du pardon. C’est une question difficile, toujours actuelle 2000 ans plus tard, dans l’Eglise, dans nos communautés, dans nos relations familiales ou fraternelles : Quand mon frère commettra des fautes contre moi, dit Pierre, combien de fois dois-je lui pardonner ? Au fond, Pierre veut savoir s’il y a un seuil au pardon. S’il y a un moment où la faute, la blessure, l’injure, la méchanceté ne doivent plus être pardonnées, parce qu’on a passé le seuil, passé les bornes. Une fois, je lui pardonne, deux fois – il a recommencé – je lui pardonne. Mais maintenant, la septième fois… Là c’est fini, quand même, dit Pierre. L’autre a le droit au pardon, mais s’il exagère, si sa faute est trop fréquente, ou si sa faute est trop grosse aussi : pas de pardon.

Nous n’allons pas le confesser publiquement, mais est-ce que notre cœur n’a pas murmuré, au moins une fois, devant la gravité ou la répétition d’une offense : « Alors là, non : je ne pardonnerai jamais ». 

Mais Jésus ne veut pas dire le seuil. En disant « 7 fois », Pierre a déjà fait un grand pas vers Jésus, parce que le judaïsme rabbinique de son temps discutait du pardon raisonnable, et avançait généralement « 4 fois » (jusqu’à quatre fois, on doit quand même pardonner…). Jésus balaye toutes les discussions : en avançant le chiffre énorme et symbolique de 70 fois 7 fois, qui est celui des vengeances de Lamek, dans la Genèse, Jésus renverse la perspective : ce n’est pas la vengeance infinie qui fait tenir le monde, c’est le pardon infini. Si tu ne pardonnes pas à ton frère, tu n’auras pas la vie, tu ne peux pas vivre, tu ne peux plus vivre. Nous avons tous l’expérience de pardons non donnés qui nous ont pourri la vie, jusqu’au jour où nous avons enfin pardonné.

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !
Port du masque

Le COVID 19 continue de se propager.

Accroissons notre vigilance dans le respect des gestes barrière.

Le port du masque est OBLIGATOIRE dans l’église pendant la messe et les offices.

Merci de votre compréhension.