... Vous connaissez la formule qu’on a utilisée au sujet du célèbre roman de Flaubert dans lequel il se passe si peu de choses : « Madame Bovary ou le livre sur rien ». J’avoue (sans avoir aucunement l’intention de me comparer à Flaubert !) qu’en écrivant ce petit livre sur sainte Foy, j’ai eu quelquefois l’impression de faire un livre sur rien, sur un objet qui m’échappait. L’historien du dix-neuvième siècle que je suis, habitué à l’abondance des archives, un peu égaré dans l’histoire médiévale, s’est parfois demandé s’il y avait vraiment une histoire à raconter.

Car on veut aujourd’hui connaître la vie des saints. Mais il se trouve que sainte Foy – dont l’existence est tout de même très probable, je vous rassure – a vécu aux alentours de l’an 300, et que les chrétiens de l’Antiquité, à ce moment là, ne racontaient pas la vie des saints : ce qu’ils voulaient surtout savoir, c’était leur passion et leur mort, et ils composaient un récit destiné à garder mémoire de la manière dont ils avaient témoigné jusqu’au bout de leur attachement au Christ...

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme